Que pensez-vous du développement personnel ?

 Je n’ai rien contre le développement personnel  : au contraire, je trouve cela bien que les gens cherchent à améliorer leur vie, se posent des questions et, des charlatans, il y en a partout.. Toutefois, le côté effet de mode, tout ce marketing me fait un peu tiquer.
Je préfère les neurosciences :  je lis des bouquins, des articles, des revues de psychologie et de psychiatrie depuis la fin de mon adolescence et, pour moi, le développement personnel est de la psychologie positive. Croire en soi, suivre son instinct coule de source, mais l’éducation, l’entourage et l’inconscient : les auteurs en tiennent-ils compte ? Beaucoup de personnes intéressées par le développement personnel me semblent être à la recherche de contrôle, alors que paradoxalement, ces ouvrages cherchent à nous faire lâcher prise (un travail que j’effectue sur moi-même depuis des années). Mais la vie est faite d’imprévus (ce qui est très dur à admettre lorsqu’on est anxieux, je le comprends, il n’y aucun mépris de ma part) !
J’ai ouïe dire ici et là que les ouvrages de fictions ne servaient pas à comprendre ou à apprendre la vie ; je ne suis pas d’accord :  j’ai d’ailleurs l’impression que les écrivains sont des artistes particulièrement fins psychologues et observateurs et, étant une grande dévoreuse de romans depuis mon plus jeune âge, je peux vous affirmer en toute bonne foi que l’imaginaire est un excellent moyen de comprendre les autres, de se mettre à leur place, de se confronter à l’altérité ou de se rassurer sur son cas, de remettre ses croyances en question, etc… Et ne lit-on pas partout que les contes de fées et récits mythologiques enseignent de grands préceptes sous formes métaphoriques ? 
téléchargement (4)
Contrairement au développement personnel, qui nous énonce quoi faire, le récit fictif révèle la complexité de l’être humain, et nous en apprend beaucoup sur nous-même.
Lire des histoires vraies-ce que j’ai pratiqué avec intensité en 2017-et des témoignages de célébrités m’a également beaucoup apportée ; enfin, en ce qui concerne les criminels, j’avoue que cela a soulevé beaucoup plus de questions que de réponses dans mon esprit !
http://sable.skyrock.com/3298821514-Le-Coin-Lecture-Si-seulement-La-Beaute-des-Mots-et-de-la-Nature.html
Les sonnets de William Shakespeare, ancêtres du développement personnel ?
Cette phrase en particulier me pousse à la réflexion : »Tu découvriras que, simplement parce que telle personne ne t’aime pas comme tu le désires, cela ne signifie pas qu’elle ne t’aime pas autant qu’elle en est capable : car il y a des personnes qui nous aiment, mais qui ne savent pas comment nous le prouver. »

Paulo Coelho serait l’un des précurseurs du développement personnel et procéderait à la manière des contes : en particulier avec « L’alchimiste ».
3312055938_1_9_dMIkpAjJ
Toutefois, j’hésite à le découvrir car je me suis ennuyée en lisant « Le Zahir », que j’ai trouvé justement remplie de clichés sur « suivre son destin » etc, et parce que « Brida » m’a beaucoup déçue : il se termine au moment où l’histoire devient intéressante !
http://sable.skyrock.com/3076028387-C-est-Pour-Cela-Que-Je-t-Aurai-Pour-Toujours.html
Ma prochaine lecture, dans ce domaine, sera « Playdoyer pour l’altruisme », de Matthieu Ricard, car une critique a piqué ma curiosité en écrivant que ,selon ce monsieur, aucune nature n’est diabolique, et parce qu’il s’intéresse autant aux neurosciences qu’à la spiritualité.
3312055938_1_7_01f3t8AM
Les 4 accords toltèques » me tente aussi.
3312055938_1_5_IfVFlWvh
Pour l’instant, je suis d’accord avec les adages suivants, parce qu’ils s’avèrent efficaces en ce qui me concerne :
– lâcher prise avec l’idée de contrôle ;
– communiquer clairement et de suite ; 
– faire du sport ;
– se (re)connecter à la nature ;
– laisser s’exprimer sa créativité, artiste ou pas artiste, doué ou pas ;
– s’éloigner des personnes et environnements toxiques ;
– avoir raisonnablement confiance en soi et aux autres ;
– vivre l’instant présent ;
– se dire que chacun possède un point de vue différent de par son vécu, etc…mais savoir dire stop quand on ne se sent pas respecté ;
– on n’est jamais mal à l’aise par hasard ;
– ce qui est bon pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre ;
– manger bio de temps en temps (je suis loin d’être riche 😉) ;
– méditer ;
– ne pas culpabiliser si l’on aime faire une activité, comme la sieste, qui vous fait passer pour un fainéant : j’estime que la vie est courte…
Publicités

4 réflexions au sujet de “Que pensez-vous du développement personnel ?”

  1. Le développement personnel, en quelque sorte, c’est juste accepter qu’on apprend chaque jour…d’abord sur soi 😉. Tout à fait d’accord avec toi sur le fait que les (bons) écrivains sont fins psychologues. C’est d’ailleurs ce qui nous fait croire en leurs personnages. Ce qui est encore plus chouette, c’est quand les écrivains eux-mêmes découvrent des choses que eux au travers de leurs persos (stephen King avait raconté l’anecdote de Shining où il pensait juste avoir écrit un livre d’horreur et s’était ensuite rendu compte qu’il s’était presque décrit lui-même sous l’emprise de l’alcool et des drogues)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s