« Je te libère d’être une gentille fille »

J’étais une « gentille fille » et en tant que mère je te libère de devoir l’être car ce n’est pas sain.

Être une gentille fille, c’est donner une partie du contrôle de sa vie aux autres ; essayer de plaire aux personnes que tu aimes le plus, inconsciemment, à cause de ta propre douleur ou de l’injustice ; obéir aux aînés (parents, enseignants, etc.) en laissant de côté tes propres souhaits ; ne te permettant pas exprimer la colère ou la rage.

Être une gentille fille signifie tomber dans le rôle d’être trop mature pour ton âge et manquer une partie de ton enfance.

Cela signifie rechercher la perfection et l’excellence, un piège du monde adulte pour couper les ailes.

Mon enfant, être une gentille fille (parfois) signifie malheureusement tomber malade.

Tomber malade pour échapper à la pression d’un monde familial et scolaire qui limite la créativité, la liberté et le jeu de l’expérimentation de la vie, qui met ses propres désirs et certaines émotions en cage, sous prétexte que c’est pour ton bien.

J’étais une gentille fille qui a survécu (aujourd’hui je peux dire que je suis une adulte désobéissante et créative) mais j’ai souffert un bon moment sur le chemin.

J’ai arrêté d’ être une gentille fille et maintenant je suis une adulte heureuse qui se réaffirme chaque jour.

7 réflexions au sujet de “« Je te libère d’être une gentille fille »”

  1. Très bien et très joliment écrit, les garçons ont droit aussi au conditionnement. D’emblée je n’ai pas pu y entrer, je me suis donc fait exclure de tout ce qui était « ordinaire », à commencer par le système éducatif….
    Cet article me touche profondément par sa délicate progression par son doux déroulé pour dire les choses et le fait de la souffrance humaine du fait du social contaminé et perverti par tout ce qui est « pouvoir »…

    Aimé par 2 personnes

      1. Je ne comprends pas très bien, en effet dans une notification, je vois apparaitre cette mention de texte (https://photos.app.goo.gl/cPPU32XDpixBFjJd6 ) qui laisse à penser et à comprendre que ce texte n’est pas le vôtre mais celui de Runa Jose Mercado… or, cela n’est pas présent dans votre article…, enfin dans ce qui est visible, qu’en est-il ?

        & Amour,

        J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s